Accueil High-Tech Comment bloquer le dossier d’une chaise de bureau ?

Comment bloquer le dossier d’une chaise de bureau ?

Résumé

  • I. Faire un inventaire de la situation
    • 1. Votre monde de travail
    • 2. Vos tâches et vos habitudes de travail
    • 3. Votre morphologie
  • II. Réglez la hauteur de votre siège
  • III. Réglez les paramètres pour protéger votre dos
    • 1. Ajuster le dossier
    • 2. Régler le siège
  • IV. Optimiser la position des accoudoirs
  • V. Quelques conseils supplémentaires
    • 1. Roues ou patins
    • 2. Revêtement d’assise et de dossier
    • 3. Qualité et durée de vie du siège

Aujourd’hui, 80% de la population française souffre de maux de dos. C’est aussi la deuxième cause d’absentéisme dans les entreprises. Comment éviter ces douleurs musculaires au travail quand en moyenne une personne reste assise 1200 heures/an ?

A lire aussi : Téléphone de jeu : Le top 10 des smartphones sur lesquels parier

En plus de cet article, nous vous invitons à consulter notre Guide : Améliorez votre confort au travail .

I. Faire un inventaire des situation

1. Votre monde de travail

Avant d’envisager d’acheter un nouveau siège de bureau, prenez quelques minutes pour analyser votre environnement de travail.

A lire en complément : Galaxy A50 et Galaxy A30 : la nouvelle série A de Samsung est arrivée

Pour une plus grande harmonie, votre siège doit correspondre aux couleurs de l’espace. Mesurer aussi l’espace derrière le plan de travail . Le siège ne doit pas occuper trop d’espace pour vous permettre de bouger librement.

2. Vos tâches et vos habitudes de travail

  • Vous bougez beaucoup ?
  • Besoin d’accéder aux documents derrière vous ?
  • Vous alternez entre assis et debout ?
  • Vos gestes sont-ils répétitifs ?
  • Vous ne travaillez que derrière un écran ?

Analysez vos méthodes de travail, vos habitudes et posez les bonnes questions afin de comprendre les besoins de votre lieu de travail.

3. Votre morphologie

Selon votre modèle, les paramètres de siège ne seront pas les mêmes. Votre taille et votre corps doivent être pris en compte lors du choix du siège et de l’ajuster.

Il y a des sièges spéciaux de grande taille ou de construction solide avec un siège plus large et un mécanisme adapté à 100 kg.

II. Réglez la hauteur de votre siège

Il est important que votre siège de bureau puisse s’adapter à la hauteur de votre poste de travail. Pour garder une position naturelle et ne pas plier le dos, vous ne devriez pas vous asseoir trop bas. Vos pieds devraient s’appuyer sur le sol ou sur un repose-pieds.

Il y a 3 hauteurs de cylindre :

  • Cylindre bas pour plans de travail entre 65 et 75 cm de hauteur.
  • Cylindre intermédiaire pour plans de travail de 75 à 90 cm de hauteur.
  • Cylindre haut pour plans de travail supérieurs à 90 cm et jusqu’à 110 cm de hauteur.

Le réglage se fait à l’aide du joystick situé sous le siège du siège.

Les étapes à suivre pour un réglage correct sont :

  1. Asseyez-vous et descendez le siège au maximum
  2. Tournez vers la droite pour être parallèle à votre bureau
  3. Détendez votre épaules, pliez votre bras gauche et mettez votre main gauche sur le nombril
  4. Montez votre siège jusqu’à ce que votre coude gauche passe légèrement au-dessus du plan de travail

III. Réglez les réglages pour protéger votre dos

L’idéal est d’acheter un siège avec mécanisme synchrone.

Ce système permet à l’assise et au dossier d’avoir un mouvement coordonné. Si votre siège n’est pas équipé, il est toujours possible de l’ajuster correctement.

NB  : Pour régler le dossier et l’assise, le joystick est (très souvent) situé en face de celui qui permet le réglage de la hauteur.

1. Ajuster le dossier

Le réglage du dossier est primordial . Il aide à soutenir les courbes du dos et à soulager la lombaire.

Pour un bon ajustement de cette partie du siège, vous devrez repérer le creux de votre lombaire. Lorsque vous êtes assis, placez les deux mains sur vos hanches avec les pouces vers l’avant — vos doigts derrière le dos devraient se toucher — C’est là que l’arrière de votre siège doit venir et soutenir votre dos pour soulager efficacement votre lombaire.

2. Régler le siège

Pour ce paramètre, le traduction des sièges est nécessaire. Ce mécanisme vous permet de régler la profondeur du siège à l’aide d’une plaque coulissante située sous le siège.

Pour contrôler votre séance :

  1. Asseyez-vous dans votre siège avec les pieds sur le sol
  2. Passez vos mains (4 doigts) derrière vos genoux
  3. L’écart entre l’intérieur des genoux et le siège devrait permettre aux doigts de passer sans les pincer.

Si l’écart est trop grand ou trop petit, votre siège sera instable et inconfortable à long terme. Cela créera une tension musculaire et une mauvaise circulation sanguine.

Pour éviter la compression des fessiers , il y a un siège ergonomique concave. Différentes revêtements augmentent ou diminuent la fermeté du siège. Il est essentiel de tester différents sièges pour choisissez la fermeté qui vous convient.

Nous vous conseillons l’utilisation du mécanisme de » séance négative  » Ce système permet d’incliner le siège vers l’avant. Cette action fait pivoter le bassin et redresse tout le dos. Une inclinaison de -6° est nécessaire pour commencer à ressentir les avantages.

IV. Optimiser la position des accoudoirs

Les accoudoirs sont essentiels pour maintenir une bonne position. Ils tiennent les bras et éliminent la tension dans les épaules.

Différents mécanismes existent pour régler les accoudoirs :

  • Corrigé — Les accoudoirs ne sont pas réglables.
  • 1D — Seule la hauteur est réglable.
  • 2D — Accoudoirs réglables en hauteur et en profondeur (vers l’avant ou vers l’arrière)
  • 3D — Mêmes réglages que pour les accoudoirs 2D (hauteur et profondeur) réglage de la largeur (de droite à gauche).
  • 4D — Ce mécanisme rassemble tous les paramètres précédents. Les accoudoirs peuvent également effectuer une rotation complète.

Le bouton de réglage est situé à l’intérieur des accoudoirs.

Point important  : Les accoudoirs ne doivent pas interférer avec la position assise lorsque le dos est collé au dossier.

V. Quelques conseils supplémentaires

1. Roues ou patins

Le choix des roulettes est fait en fonction du type de sol.

Les roulettes de sol moelleuses conviennent aux sols textiles :

  • Tapis
  • Tapis

Les roulettes à sol dur ont été conçues pour :

  • Parquet
  • Carrelage
  • Vinyle
  • Béton

La norme NF EN ISO 14738 (prévention des risques professionnels) recommande de ne pas utiliser de sièges hauts sur roulettes (hauteur de siège > 650 mm). Les patins sont recommandés pour éviter le risque de chute. Il y a aussi Roulettes autobloquantes et autobloquantes.

2. Revêtement d’assise et de dossier

Pour plus de confort, optez pour Tissu respirant et antidérapant.

Nous recommandons le dossier résille pour 2 raisons :

  • Élasticité — Le tissu s’adapte parfaitement aux formes de l’utilisateur
  • Respirant — Surtout en été, la maille évite la transpiration

3. Qualité et durée de vie du siège

La durée de vie de votre siège dépendra de la façon dont vous l’utilisez et de la qualité de sa fabrication. La garantie et l’apparence du produit fini (couture, montage de différents composants, doublure de siège) sont de bons indicateurs à ce sujet.

Il est essentiel de se rappeler que le coût d’un siège ergonomique est inférieur un seul jour d’arrêt de maladie liés aux mauvais dédos.

ARTICLES LIÉS