Accueil News Bilan de compétences : les conseils et astuces pour le réussir

Bilan de compétences : les conseils et astuces pour le réussir

Vous savez ce que c’est un bilan de compétences ? Il s’agit d’un excellent outil utilisé par les Français pour vous permettre de construire votre projet professionnel et de faire un point sur votre carrière et vos réelles compétences en adéquation avec le job que vous désirez. Et pour qu’il soit intéressant et qu’il aboutisse à votre véritable épanouissement tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel, vous devez y attribuer toute l’importance que cela vous demandera. Voici comment faire pour le réussir.

Comprendre le but d’un bilan de compétences

Pour tout vous dire, même si on vous livre tous les bons conseils de guide pour faire un bilan de compétences, la réussite de celui-ci ne dépendra que de vous et de vous seul. Vous devez respecter une liste de conditions avant de vous y lancer. Parmi les principes de déroulement du bilan de compétences, vous devez à tout prix comprendre quel est son but, savoir ce qu’on attend de ce bilan pour ne pas que vous soyez déçu.

A lire aussi : Quel site pour remplacer Streamonsport ?

En effet, une vision erronée du bilan de compétences peut vous conduire à une grande déception. Certes, il ne constitue pas une psychothérapie, cependant il est très essentiel pour bien définir votre projet professionnel, mais seulement en fonction de vos motivations personnelles et de vos aptitudes pour que votre nouveau départ soit sur de bons termes.

Une fois que vous êtes positionné sur un projet qui vous plait réellement et dont vous avez des compétences, l’exercice de ce métier va prendre du vrai sens, en parfaite adéquation avec vos valeurs et vos aspirations.

A lire aussi : Pourquoi la PS5 est en rupture de stock ?

Bien choisir le moment pour s’y lancer

Si vous savez maintenant ce qu’on attend de vous dans votre bilan de compétences, vous devez également prévoir le bon moment pour vous y lancer. La constitution de ce bilan implique une grande disponibilité et un investissement régulier sans oublier toute l’énergie dont vous aurez besoin pendant sa constitution.

C’est pour cette raison qu’il n’est pas vraiment conseillé de procéder à cette étape lorsque vous êtes en phase de forte activité au boulot ou bien en période de tempêtes qui chamboulent votre vie personnelle. Effectuer un bilan de compétences dans ces moments inopportuns, même sous forme de brouillon, est une grande erreur puisque vous allez vous baser sur ce brouillon.

Attendez que le nuage passe pour effectuer cette démarche très importante de votre vie. Le calme et la sérénité devront être vos plus grands alliés pour que votre projet professionnel repose sur de bases solides.

Être prêt à faire son introspection

La 3è condition exigée pour pouvoir réussir son bilan de compétences est de se montrer prêt à faire son introspection. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela signifie que vous devez savoir affronter vos échecs et vos difficultés dans votre vie passée. Votre réussite dépend de cette attitude que vous aurez envers vos points faibles, car autrement vous ne saurez jamais comment les éviter. C’est le travail d’introspection.

Cette démarche de recul peut paraître assez difficile au début surtout pour les personnes qui manquent de confiance en elles. Mais au fur et à mesure que vous approfondissez vos recherches, vous allez trouver par vous-même la voie qui vous correspond réellement. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela va vous aider à optimiser vos chances de réussir votre bilan de compétences et de déceler les compétences que vous disposez, mais dont vous n’avez pas pu identifier.

Bref, le fait de reculer un peu vous aidera à reprendre confiance en vous. C’est aussi une occasion d’élargir votre champ des possibles, à aller au-delà de vos limites.

Trouver le conseiller et le centre de bilan de compétences adaptés

Il est aussi important de savoir que pour réussir un bilan de compétences, vous devez chercher d’autres éléments de réassurance objective telle que le professionnalisme de votre conseiller et le centre habilité où faire votre bilan.

Lorsque vous maîtrisez comment et où effectuer votre bilan de compétences, vous allez pouvoir éliminer les risques de tomber sur toutes sortes d’arnaques. Surtout évitez les méthodes hasardeuses et les services d’accompagnement réduit, car la constitution d’un bilan de compétences n’est pas un jeu.

Pour savoir si votre conseiller est sérieux ou non, et si le centre est en règle ou non, renseignez-vous auprès de FONGESIF (Transitions pro depuis le 1er janvier 2020) ou de l’OPCA. Ce sont les seules entités qui peuvent délivrer leur accréditation pour les centres habilités pour faire de bilan professionnel. Ce, grâce à leur dispositif appelé CPF ou Compte Personnel de Formation.

Ayez également une bonne entente avec votre consultant, car une bonne collaboration rime toujours avec réussite et efficacité. Le travail de construction de votre projet professionnel peut prendre plusieurs semaines. Cela dit donc que si jamais la personnalité de votre conseiller ne vous inspire pas trop confiance et que vous jugez que vos caractères sont vraiment incompatibles, engagez-vous avec un autre sous peine de perdre du temps, mais aussi de l’argent.

C’est pourquoi vous devez cibler au moins 3 centres de bilan de compétences et réaliser un entretien direct et gratuit avec votre conseiller avant de décider de travailler ensemble. Autrement, ce serait contreproductif. Évitez de vous engager avec une connaissance ou bien un ami où personne n’oserait froisser personne.

Investir pleinement

Votre plein investissement dans la constitution de votre bilan de compétences garantit la réussite totale de votre bilan de compétences. C’est un dernier élément que vous ne devez en aucun cas négliger. Adoptez une démarche proactive en vous investissant pleinement et concrètement dans votre projet professionnel.

Votre consultant n’est là que pour vous accompagner. Vous devez faire preuve de présence dans toutes les étapes clés de votre vie professionnelle, que ce soit pendant la phase d’entretien préliminaire, ou pendant la phase d’investigation ou bien pendant la phase de conclusion. De cette façon, vous définissez vous-même votre feuille de route.

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut faire pour réussir votre bilan de compétences. Reste à vous souhaiter bonne chance !

ARTICLES LIÉS